19/12/2012

Réaction du Président du Conseil de quartier suite à l'odieuse agression à Bressoux-Droixhe

Bressoux, Droixhe, viol, agressionLe Président du Conseil de quartier a appris avec effroi qu'une liégeoise de 33 ans avait été enlevée à Droixhe, mardi soir. Elle a ensuite été séquestrée et violée pendant plusieurs heures par quatre hommes, avant d'être libérée mercredi après-midi.

Mardi soir, alors qu'elle sortait de son véhicule, la trentenaire a été repoussée à l'intérieur de la voiture par quatre individus. L'un d'eux a pris le volant. Les agresseurs ont emmené la victime dans un parking, où elle a été une première fois violée.

Les quatre hommes ont ensuite rejoint une maison, que la victime n'a pas pu situer, où celle-ci a été violée à de multiples reprises jusqu'à mercredi en début d'après-midi. Les agresseurs ont également forcé la trentenaire à consommer de la cocaïne, avant de l'abandonner, dans sa voiture, à proximité du commissariat de Droixhe. Ils ont pris la fuite à bord d'un autre véhicule.

La victime a été examinée par un médecin qui a confirmé les multiples viols. Regrettant cet acte barbare dans le quartier et qualifiant ce fait de banditisme dangereux et insupportable, le Président du Conseil de quartier voudrait à nouveau insister sur le fait que « des faits divers de cette nature engendrent la répulsion chez tout qui l'apprend ».

Patrice Lempereur espère que les auteurs de cette agression seront rapidement arrêtés et que " tous les moyens seront mis en œuvre pour qu’une sanction judiciaire soit rapidement apportée à cette affaire : « que les circonstances de ce viol collectif soient clairement exposées, que les responsabilités de chacun soient établies et qu’une peine à la hauteur de ces violences soit prononcée. Il faut poursuivre et persévérer afin d'arriver aux objectifs de lutte contre toute forme de délinquance et de non droit"

08/03/2012

Droixhe: une sexagénaire violée dans son lit par un voleur

 

C’est un véritable calvaire qu’a vécu, dandroixhe image.jpgs la nuit de lundi à mardi, une sexagénaire habitant le quartier de Bressoux- Droixhe. En pleine nuit, Martine (prénom d’emprunt) a été réveillée par deux malfrats qui voulaient lui voler son argent. Et pendant que l’un des deux fouillait la maison, l’autre a violé l’habitante des lieux.

Martine (63 ans) habite le quartier de Bressoux-Droixhe. Dans la nuit de lundi à mardi, la dame a vécu l’un de ses pires cauchemars. “ Elle était allée dormir vers minuit ”, Une heure plus tard, elle s’est réveillée en sursaut. Deux hommes avaient réussi à pénétrer dans son habitation. Ils avaient ouvert la porte d’entrée à l’aide d’un pied-de-biche. Et ils étaient en train de la gifler afin qu’elle s’éveille ”.

Les deux hommes, cagoulés, ont menacé la dame à l’aide d’un couteau et lui réclamaient son or. Comme celle-ci a affirmé qu’elle n’en possédait pas, ils l’ont ligotée afin de pouvoir fouiller l’habitation.

Et pendant que l’un des deux s’acquittait de cette tâche, l’autre est resté dans la chambre et a violé la dame. “ Il l’a pénétré à l’aide de son sexe et l’a, par trois fois, obligé à lui faire une fellation ”.

Les deux individus ont finalement pris la fuite à pied avec, en poche, un butin de 90€. Quant à la victime, elle est fortement choquée.