07/10/2012

Mesures de circulation dans le cadre du réaménagement de la rue du Moulin à Bressoux

Liège-20120905-00033.jpgLa dégradation de la rue du Moulin à Bressoux était une situation préoccupante. Cette artère est une des rues les plus peuplées de Liège avec presque 1200 habitants. Le Président du Conseil de quartier Patrice Lempereur avait régulièrement interpellé la Ville sur son état désastreux mais aussi de son manque d'entretien.

Cette rue, principale artère commerçante de Bressoux va être complètement réaménagée entre la rue du Marché et la rue Foidart. La vitesse sera régulée et le stationnement mieux délimité pour favoriser l’attractivité du commerce et la vie sociale du quartier.

"Ainsi, les différents impétrants (C.I.L.E. - Resa gaz - Belgacom) entament leurs travaux de renouvellement de leurs installations. La réalisation de ce travail entraîne la mise en voie à sens unique de la rue du Moulin, depuis rue Thone vers rue Foidart. La pose de la conduite d'eau entraîne également le placement en voie sans issue, double sens de circulation locale des rues Vivihouet, Louis Willems et de l'Intendance. Les usagers sont déviés via rue Thône - rue de Porto - rue Foidartou rue Foidart - rue du Général de Gaulle - rue du Conseil. L'accès à la rue Vivihouet se fait via rue Théodore Cuitte. Aussi, rue du Marché, dans le cadre du remplacement des raccordements de plomb, Circulation alternée et interdictions de stationner à hauteur de la zone de travail" explique Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier.Il faut noter qu'un accès pour les riverains est toujours disponible. L’arrêt et le stationnement seront interdits des deux côtés de la chaussée pendant les heures de travail.

06/10/2012

Le Marché Matinal de Liège à Droixhe : spéciales Matinales les 7, 8 et 9 octobre

marché couvert droixhe.jpgSitué à l’origine sur la Place Cockerill dans le centre de Liège, le Marché Matinal a quitté les lieux, dans les années 1960, pour s’installer à Droixhe, dans la proche banlieue à deux pas d’un nœud autoroutier. Marché de gros de l’alimentation, il est à la disposition particulière des professionnels : détaillants, collectivités, restaurateurs. Il est ouvert, du lundi au vendredi, de 4 heures 30 à midi sans interruption (le samedi de 6 à 9 heures) avec un vaste parking. Rassemblant grossistes privés et institutions publiques, cette société coopérative occupe un centre de distribution moderne, sécurisé et performant : c’est une petite structure qui se révèle très active et très rapide dans ses décisions.


Sur une surface de treize hectares, ce ne sont pas moins d’une vingtaine de producteurs et grossistes qui y sont actifs dans une ambiance professionnelle et conviviale, propre à ce genre d’activités. Près de la moitié des occupants sont spécialisés en fruits et légumes. Les vendeurs de ce centre de distribution vous proposent une gamme de produits y compris un large assortiment importé d’Europe et d’Outre Mer : un choix complet couvrant tous les achats professionnels, ce qui constitue un appréciable gain de temps. Notons que certaines de ces personnes pratiquent aussi la livraison à domicile. On retrouve des fournisseurs de fleurs, plantes, volailles, gibiers, alimentations diverses, charcuteries, fromages, boissons, surgelés, sans oublier les spécialistes de l’emballage, des produits d’entretien ainsi que de la location de matériel pour banquets. Choix et qualité sont au rendez-vous.

Des arrivages quotidiens, une grande rotation et la commercialisation de volumes importants assurent une fraîcheur constante. Un contrôle permanent de l’origine des produits et des strictes conditions d’hygiène est effectué de façon constante offrant ainsi une sérieuse garantie pour les usagers venant d’un rayon d’une centaine de kilomètres. Il reste encore des locaux et emplacements disponibles (avec ou sans chambre froide).

Pour la troisième année consécutive, en collaboration avec la Province de Liège et l’APAQ-W, le dimanche 7 octobre (de 13 à 18 heures), le lundi 8 octobre (de 11 à 20 heures) et le mardi 9 octobre (de 11 à 16 heures) les MATINALES vous invitent pour une présentation des différents produits. Cette manifestation se déroule sous un vaste chapiteau dans lequel producteurs et grossistes mettront en évidence leurs spécialités et leur savoir-faire à l’intention de leurs clients professionnels. Démonstrations, animations, dégustations, promotions, rencontres se succèderont. Une tombola gratuite, réservée aux professionnels, est organisée (premier prix : un écran plat ; nombreux paniers gourmands). Une belle opportunité pour mieux découvrir et connaître les lieux et les exposants qui vous attendent, sourire aux lèvres.


Marché Matinal de Liège
Avenue Joseph Prévers, 29 – 4020 Liège
Tél. 04.362.85.46

Faut-il raser Droixhe ?

La requalification de Droixhe est un des grands projets immobiliers de la mandature 2006-2012. Mais de l’aveu général, le dossier est un échec.

Un plantage", "Un dossier où il n’y a eu que des problèmes", "Un échec et une de mes grandes insatisfactions". Les mots prononcés tant par l’opposition que la majorité à Liège pour qualifier l’un des grands dossiers immobiliers de la Ville lors de cette mandature qui s’achève sont durs. Mais réalistes La requalification de la plaine de Droixhe est un échec

droixhe image.jpgPetit retour en arrière. Fin 2005, l’échevine du Logement Maggy Yerna (PS) soumet au Conseil communal ce projet qui comprend une restructuration complète du site : démolition de certains buildings, rénovation d’appartements sociaux, construction de quelques centaines de nouveaux logements, introduction de commerces et d’espaces de bureaux. Car l’ensemble de buildings de logements sociaux de Droixhe a mal vieilli. Le bâti est en très mauvais état et une telle concentration de logements sociaux avec une mixité de population toujours plus faible devient incompatible avec la qualité de vie des habitants. Le quartier souffre d’une image déplorable, entre éruptions de violence, délinquance et malpropreté.

Le projet de requalification est voté à l’unanimité par le Conseil communal. Les travaux démarrent et la phase démolition est menée à bien. Ceux de rénovation sont toujours en cours. La tour Match fait actuellement l’objet de travaux qui devraient s’achever à la fin de cette année.

Mais le projet a commencé à coincer en 2008 quand la Ville, qui se dirigeait vers un partenariat public-privé, a été incapable de trouver des promoteurs. "La faute à la crise financière", soutient Maggy Yerna. "Il fallait travailler sur l’image du quartier et pas que sur la brique afin de donner l’envie d’investir.", rétorque Bénédicte Heindrichs, chef de groupe Ecolo. "Des entreprises liégeoises étaient preneuses mais elles se sont cassé les dents en raison du coût trop élevé des rénovations des logements", affirme Pierre Gilissen, conseiller communal MR. Et puis, la Ville cède la propriété du site, qui appartenait à la Maison liégeoise, à la Fip (Filière immobilière publique), un organisme "déforcé", qui fonctionne "cahin-caha", selon l’opposition.

Aujourd’hui, tous les partis s’accordent à dire qu’il y a urgence à faire avancer le dossier. "Au MR, nous n’excluons pas de revoir le schéma directeur de l’aménagement pour le rendre plus attractif, quitte à tout raser", déclare Pierre Gilissen. "Il faut créer une cellule prospective pour travailler sur Droixhe et lancer un appel à projets sur des bases différentes", indique Bénédicte Heindrichs. Maggy Yerna évoque "sa désespérance que ce dossier n’ait pas abouti dans un délai raisonnable". "Il faut tirer les leçons de cet échec et repartir avec un projet alternatif plus radical avec une mise de départ communale. Si on ne sait pas rénover, je pense de plus en plus à une démolition", confie-t-elle.

(Source : Lalibre.be - Gazette de Liége)