21/08/2012

Non candidat aux communales, Patrice LEMPEREUR plus que jamais actif sur le terrain !

patrice.jpgContrairement à ce qui avait pu être supputé par certains, Patrice LEMPEREUR, Président du Conseil de quartier de Bressoux-Droixhe, ne sera pas candidat aux élections communales à Liège, une décision prise d’un commun accord entre les instances du Parti Socialiste et de l’intéressé lui-même, qui tient à préciser d’emblée son attachement aux valeurs progressistes et au PS ainsi que son engagement total lors de la campagne communale qui débute Le rôle que continuera à jouer Patrice LEMPEREUR sur le terrain en faveur d’actions citoyennes dans son quartier et au-delà n’en sera que renforcé, ainsi qu’il lui a été confirmé par les instances responsables.

Patrice LEMPEREUR reste bien entendu Président du Conseil de quartier, qu’il a créé, avec la volonté de poursuivre le travail de proximité entrepris, en symbiose avec les différentes composantes de la population des quartiers de Bressoux et Droixhe. Il va même renforcer son implication quotidienne.« Il faut poursuivre le travail de fond entrepris depuis 25 ans par ce Conseil de quartier, lequel n’a eu de cesse d’établir un dialogue indispensable entre les différentes cultures ainsi que les différentes générations qui font la richesse de ce quartier, réaffirme-t-il. Je conçois avant tout le Conseil de quartier comme un espace de dialogue et de rencontre entre tous car, pour reprendre les propos du psychanalyste Jacques LACAN “Le dialogue paraît en lui-même constituer une renonciation à l’agressivité”. C’est donc un atout pour un quartier, un atout pour tous ! »,

25 ans de présidence et d’actions citoyennes

Cela fait tout juste 25 ans que Patrice LEMPEREUR fondait le Conseil de quartier de Bressoux-Droixhe. L’occasion de revenir sur deux décennies empreintes de combat social au profit de toutes et de tous, sans discrimination de sexe, d’ethnie, d’âge ou de religion.

Pour Patrice LEMPEREUR, tout commence en fait en 1987. C’est en effet alors qu’il n’a que 17 ans qu’un groupe d’habitants de son quartier, Bressoux, lui demande de créer un comité de quartier. Dix ans après la fusion des communes, Bressoux, estimaient-ils, souffrait encore beaucoup de ce changement capital, manquant cruellement d’un relais avec les autorités de la nouvelle Ville de Liège.

Patrice LEMPEREUR contacte alors le Bourgmestre en fonction Edouard CLOSE, qui le charge de créer cette dynamique. Le premier combat du tout jeune homme est de garder dans son quartier les services de proximité indispensables : antenne administrative, services sociaux, commissariat de police,...

« Mes premières actions m’ont très vite permis de me rendre compte qu’il existe une interpénétration réelle entre le quartier de Bressoux et celui de Droixhe, se souvient-il aujourd’hui. Tout comme Bressoux, Droixhe accusait également d’un manque flagrant d’interlocuteurs. Géographiquement voisins, ces deux quartiers présentaient aussi (et présentent toujours) des caractéristiques socio-économiques et multiculturelles identiques. » Le Conseil de quartier de Bressoux-bas/Droixhe était né, et ne manquait pas de se distinguer, dès sa création : contrairement aux comités de quartier traditionnels, celui-ci était directement élu par la population locale.

Parmi les dates marquantes qui ont émaillé la vie du Conseil de quartier de Bressoux-bas/Droixhe, il s’agit certainement de noter 1996. Patrice LEMPEREUR :«Suite à une montée significative de la délinquance dans le quartier, j’ai été invité à apporter mon soutien et mon expérience de terrain au Bourgmestre Jean-Maurice DEHOUSSE et au commissaire Louis GENOT afin de créer dans le quartier un commissariat de police ouvert 24h/24 ainsi qu’un Foyer permanent de sécurité, qui joue toujours aujourd’hui un rôle important de médiation et de prévention. »

De très nombreuses autres actions allaient être menées par le Conseil de quartier et son Président, comme la mise en place d’une collaboration avec le TEC Liège-Verviers pour tenter de remédier aux nombreuses agressions, tant physiques que matérielles, enregistrées sur les lignes de bus.

 

Indispensable requalification des tours de Droixhe

 

Une grande cause allait également marquer ces dernières années : le dossier des cinq tours de l’avenue de la Croix-Rouge. « Le projet était de réorganiser ces tours : un investissement très élevé pour, finalement, recréer une concentration de logements trop élevée sur une zone aussi réduite, conduisant ainsi à la formation d’un nouveau ghetto, argumente Patrice LEMPEREUR. Sous ma houlette, le Conseil de quartier de Bressoux-Droixhe a alors proposé aux forces vives liégeoises la démolition, partielle ou totale, de ces cinq tours au profit d’un projet à dimension plus humaine. Les masses budgétaires non utilisées étant dès lors transférées à la rénovation des logements sociaux existant sur l’ensemble du quartier, avenue Georges Truffaut, place de la Libération, square Micha ou encore à Bressoux-Centre. » Ce combat ne sera pas vain puisque, en 2003, à sa grande surprise, Patrice LEMPEREUR est personnellement reçu, en compagnie de membres du conseil par le Ministre wallon du Logement de l’époque Michel DAERDEN, qui écoute avec le plus grand intérêt sa position.

Quelques temps après, celui-ci rejette l’ambitieux projet de rénovation des cinq tours au profit de la requalification totale de l’ensemble des logements sociaux de Bressoux-Droixhe et Amercoeur.

Aujourd’hui encore, le souci permanent de Patrice LEMPEREUR demeure lié au social et à son quartier. Il tient ainsi des permanences citoyennes qui ne désemplissent pas. En près de 25 ans, il a envoyé des centaines de courriers pour relayer les besoins, les souhaits et les revendications des habitants.

08/08/2012

Un terrain multisports "Mehdi Carcela" à Droixhe

melhi Patrice.jpgC’est bien connu à Liège, Mehdi Carcela est un enfant de Bressoux-Droixhe. Le Belgo-Marocain, ancien joueur du Standard de Liège aujourd’hui exilé en Russie, reste en contact permanent avec son quartier d’origine malgré la distance.

C’est tout naturellement qu’il a donc accepté de donner son nom au futur terrain omnisports couvert de Bressoux-Droixhe, place de la Libération, lorsque Patrice Lempereur, président du conseil de quartier local, le lui a demandé. Pour les habitants, et plus particulièrement les jeunes, Mehdi reste une figure emblématique. Il a joué au Standard, LE club de la région, il a grandi ici, tout le monde le connaît. Il a percé dans le milieu footballistique et reste très populaire malgré qu’il soit parti en Russie, souligne Patrice Lempereur, président du conseil de quartier de Bressoux-Droixhe.


La réponse de Mehdi Carcela ne s’est pas fait attendre: Je soutiens le projet avec grand plaisir.


Un endroit de rassemblement


Concrètement, le terrain aura des dimensions de 23 mètres sur 13. Il sera recouvert d’un gazon synthétique et couvert par un toit "design". Un éclairage particulier sera installé et les abords immédiats aménagés. En plus du terrain omnisports, il y aura donc également des bancs, des poubelles, des râteliers pour les vélos et une plaine de jeux pour les enfants. C’est donc un nouveau lieu de sport et de rassemblement qui verra le jour.


Le coût total des travaux est de 276.531, dont 257.320 subsidiés par le ministre des Sports André Antoine dans le cadre du programme Sports de rue. Le marché est déjà attribué. Il ne manque désormais plus que le permis de bâtir. Le collège de la Ville de Liège devrait se prononcer rapidement là-dessus. Cela ne devrait pas être un problème puisque le projet est porté par le bourgmestre Willy Demeyer et par Roland Léonard, l’échevin des Travaux, poursuit Patrice Lempereur.Mehdi Carcela, Droixhe, Bressoux, Sport, Willy DEmeyer, Roland Léonard, Patrice Lempereur, Conseil de quartier, André Antoine, Sport de rue, Place de la Libération, terrain multisports


Une fois ce permis attribué, on estime à deux mois et demi la durée des travaux.


Sollicité au début pour soutenir le projet, il n’aura fallu que quelques heures pour que l’ancien Standardman ne donne sa réponse. Positive, donc.


Pour Mehdi Carcela, c’est là une occasion supplémentaire de s’investir à Droixhe, où sa maman et son frère habitent toujours. Il est d’ailleurs déjà le parrain du Conseil de quartier des jeunes et essaye d’être présent à certaines de leurs manifestations. C’est toutefois devenu plus rare depuis son transfert au richissime club de l’Anzhi Makhachkala, dans le Daguestan en Russie.


Maintenant que Mehdi Carcela a donné son accord pour que ce petit complexe porte son nom, je vais soumettre l’idée au bourgmestre pour officialiser cela, conclut Patrice Lempereur.

Gaspard Grosjean

30/07/2012

La réfection en profondeur de la rue du Moulin à Bressoux commence début août

rue du Moulin 003.jpgLa dégradation de la rue du Moulin à Bressoux reste une situation préoccupante. Cette artère est une des rues les plus peuplées de Liège avec presque 1200 habitants. Le Président du Conseil de quartier Patrice Lempereur avait régulièrement interpellé la Ville sur son état désastreux mais aussi de son manque d'entretien.

La rue du Moulin, principale artère commerçante de Bressoux va être complètement réaménagée entre la rue du Marché et la rue Foidart. La vitesse sera régulée et le stationnement mieux délimité pour favoriser l’attractivité du commerce et la vie sociale du quartier.

"Ainsi, dès ce début du mois d'août les différents impétrants (C.I.L.E. - Resa gaz - Belgacom) entameront leurs travaux de renouvellement de leurs installations. Ainsi, l’entreprise FODETRA interviendra en premier lieu pour le compte de la Compagnie des Eaux. Ce chantier sera réalisé par phases et dans un délai contractuel de cent jours ouvrables " se réjouit le Président du Conseil de quartier Patrice Lempereur.

Il faut bien entendu remercier les autorités communales qui ont mener à bien ce dossier à savoir M. Willy Demeyer, Bourgmestre et Roland Léonard, Echevin des Travaux.