05/04/2013

La tour Match, avec ses 98,5 mètres de hauteur, est la plus haute du quartier de Droixhe. Elle revêtira bientôt un nouveau visage !

Droixhe, chantier, sécurisation, logements sociaux, Bressoux, Patrice Lempereur, LiègeLe chantier de sécurisation et d’aménagement de la tour Lille 2, fréquemment appelée « tour Match », à Droixhe, est presque terminé. L’immeuble d’une centaine de mètres de hauteur est équipé d’un nouveau système de parlophonie, qui va permettre permettre de contrer les incivilités et le sentiment d’insécurité.

Comme l'explique Patrice Lempereur, le Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe "Le quartier de Droixhe a fait l’objet de nombreuses améliorations ces dernières années et les projets demeurent encore nombreux à l’avenir, pour les bâtiments n’ayant pas encore fait l’objet d’un lifting, dans les cartons de la FIP (Filiale immobilière publique de Liège). Le dossier global est vaste, compliqué et prend du temps, surtout en cette période de disette économique. Le problème principal réside dans le fait que les partenaires privés potentiels de la FIP se montrent très timides, depuis plusieurs années, et tardent à délier les cordons de la bourse".Droixhe, chantier, sécurisation, logements sociaux, Bressoux, Patrice Lempereur, Liège

150 logements publics sur 98,5 mètres de hauteur et 28 étages

Le chantier qui se termine concerne la tour Match, la plus haute du quartier avec ses 98,5 mètres (en attendant l’arrivée de la tour des finances, elle est la deuxième plus haute de Liège après la tour Kennedy). Les travaux visent essentiellement à embellir l’immeuble, mais aussi à le sécuriser et à protéger ses habitants des incivilités intempestives. Notons que des travaux d'amélioration de l'intérieur de certains appartements ont déjà été effectués. La tour Match en comporte 150.

La tour sécurisée !

Droixhe, chantier, sécurisation, logements sociaux, Bressoux, Patrice Lempereur, LiègeL’accès à l’intérieur du bâtiment de 28 étages est dès lors bien plus sécurisé, avec l’installation d’un système de parlophonie et d’accès avec badges, empêchant de la sorte le tout-venant d’y pénétrer. Caméras, local d’accueil à l’entrée pour la concierge ou encore création de deux entrées différentes, selon qu’on veuille accéder aux appartements ou aux locaux des ASBL au rez-de-chaussée, font partie des mesures prises pour éviter à tout prix les désagréments connus par le passé.
 
Durant la première phase, quelques travaux de gros-œuvre et de modernisation du système de protection contre les incendies ont été effectués. .

Bardages colorés à l’extérieur

Patrice Lempereur précise que "C’est l’aspect extérieur du bâtiment qui évolue actuellement, toujours dans le but d’éviter l’accès trop évident au site et pour améliorer la qualité de vie de riverains. La façade du rez-de-chaussée est complètement revue et corrigée et les locaux destinés à accueillir différentes ASBL, Droixhe, chantier, sécurisation, logements sociaux, Bressoux, Patrice Lempereur, Liègeaménagés. Mais la transformation la plus visible depuis l’extérieur sera incontestablement l’installation d’un bardage coloré. Il s’agira d’un revêtement en fibre de pierre, avec une couche de cristaux liquides". L’effet produit sera le suivant : selon l’endroit auquel on se trouve et en fonction de la luminosité, la coloration et l’aspect du bardage changeront. « La coloration sera soit verte, soir bleue, soit rose tirant vers le grisâtre, soit verts tirant vers le grisâtre ». Le choix de la coloration n’a pas encore été effectué.

07/02/2012

Tour Match à Droixhe – un toit mais pas de chauffage

« Après avoir rencontré une représentation des locataires de la Tour Match, on doit bien reconnaitre que la vie devient de plus en plus compliquée pour les nombreutour match droixhe.jpgx habitants de cet immeuble » reconnait Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe. Beaucoup sont dans une situation précaire qui devient maintenant préoccupante.

En effet, par ce temps de grand froid, les chaudières ne suffisent pas à chauffer normalement les habitations. La température constatée en journée est de 16° et la nuit cela descend bien plus bas.

De même, l’eau n’est plus que tiède et il est,  par exemple, impossible de faire une vaisselle ou de se laver sans avoir au préalable chauffé l’eau.

Les habitants de ces logis sociaux sont par déduction des gens à revenu modeste et il leur en coûte maintenant de s’habiller chaudement dans leur logement et d’acheter des chauffages d’appoint comme des radiateurs pour pouvoir compenser les manquements de la société de logement.

La situation est également dangereuse car les habitants doivent utiliser des appareils au gaz ou à l’électricité qui consomment plus et provoquent un dépassement de budget, sans oublier les dangers que représente l’utilisation de ces types d’appareils dont certains ne sont pas aux normes de sécurité.

Il est plus qu’urgent de donner une solution à ces gens – c’est ce sur quoi le Conseil de quartier de Bressoux Droixhe va se focaliser et alerter les parties concernées et responsables de cette situation à savoir la Maison Liégeoise et les autorités compétentes de la Ville qui siègent au Conseil d’administration de cette société de logements.

Il est en effet inadmissible pour un propriétaire, quel qu’il soit, de laisser ses locataires vivre dans de telles conditions.