22/02/2013

Réaction du Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe à la suite de l'arrestation d'un français pour trois tentatives de rapts à Droixhe

DRREAC.jpgLe Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe Patrice Lempereur a appris avec stupéfaction et inquiétude qu'un français avait été arrêté pour trois tentatives de rapts à Droixhe.

Pour rappel : Jeudi, un photographe amateur français a été présenté au juge d’instruction de service pour trois tentatives d’enlèvements ainsi que des menaces avec un couteau sur des adolescentes originaires de Droixhe. L’homme a reconnu qu’il aimait particulièrement les très jeunes filles. Inquiétant !

Mercredi après-midi, un Français domicilié à Liège, a été arrêté, pour trois tentatives d’enlèvements et des menaces avec un couteau sur des adolescentes de Droixhe. Le dernier fait en date remonte à mardi dernier, dans le quartier formé par les rues du Général de Gaulle et Ernest Marneffe à Droixhe.

Une plainte avait été déposée au commissariat de police de Bressoux-Droixhe car un adulte avait proposé à une adolescente de 12 ans qu’il venait de croiser en rue de poser, en tant que modèle, pour des photos. Sans donner plus de précision. La gamine avait eu peur. Elle avait pris ses jambes à son cou pour signaler la demande incongrue à son papa.

Pour Patrice Lempereur« notre quartier n’est pas une zone ou l’ignominie règne. Un fait divers de cette nature, qui engendre la répulsion chez tout qui l’apprend peut se dérouler n’importe où. Bressoux Droixhe est un espace interculturel où les efforts multiples pour générer de l’harmonie, un sens de la Communauté, sont déployés, quels que soient les races, religions, cultures, choix de vie ».

Patrice Lempereur compatit à la douleur et au choc que cela a dû être pour la petite. Il se met à la disposition de la famille pour toute aide ou réconfort qu’il pourrait apporter dans la mesure de ses possibilités. Il profite de l'occasion pour remercier l'ensemble des services de secours et principalement la Police locale pour leur professionnalisme.

Bressoux Droixhe doit être un lieu de vie où, certes, les problèmes ne sont pas simples, mais où les bonnes volontés s’unissent sans compter pour ne pas avoir des citoyens d’une Wallonie d’en bas, mais des citoyens exemplaires et fiers de vivre dans leur quartier » conclut Patrice Lempereur.