01/09/2013

Retour de Mehdi Carcela au Standard de Liège : Bressoux Droixhe retrouve son parrain

carcela,standard,standard de liège,bressoux,droixhe,patrice lempereur,mehdi carcelaLe départ de Mehdi Carcela avait laissé un vide dans le quartier de Bressoux Droixhe. Mehdi Carcela, affilié au club du Standard de Liège depuis ses 7 ans avait été transféré au club russe du Anzhi Makhatchkala. C’est aujourd’hui le retour au bercail de celui qui a fait toutes ses classes au Standard et qui a gardé de nombreux amis dans le quartier. Il n’a jamais fui ses responsabilités de soutien aux différentes activités des Jeunes du Conseil de Quartier et était présent quand ses activités professionnelles le permettaient. L’éloignement n’a jamais été un problème pour Mehdi qui savait se tenir au courant et gardait un contact permanent avec le Conseil de quartier de Bressoux-Droixhe.

Rien ne fut facile à Bressoux Droixhe où la famille Carcela a connu la galère. Les parents ont souvent participé aux brocantes afin de pouvoir subvenir aux besoins de leurs enfants et permettre à Mehdi de développer son don inné pour la pratique du football.

Pour Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe "Mehdi pas ingrat pour un sou est reconnaissant, généreux et toujours disponible pour aider ceux qui en ont besoin. Ce jeune qui a grandi à Bressoux Droixhe incarne la réussite qui peut sourire à chaque jeune du quartier, à force de travail et de caractère, il en est la démonstration évidente. Car si les qualités de notre champion sont apparues dès le plus jeune âge, il les a façonnées en respectant une stricte hygiène de vie"

Mehdi Carcela va continuer à soutenir les initiatives de la branche « Jeune » du conseil de quartier dont il était le Parrain, ne manquant pas de le revendiquer et d’être présent sur le terrain lorsque son agenda professionnel le permet.

"Il nous reste à lui souhaiter plein succès pour son retour au Standard de Liège, il a conservé toutes ses qualités footballistiques et a pu rester humble et abordable malgré l’ascension fulgurante de sa carrière "conclut Patrice Lempereur.

Un terrain multisports "Mehdi Carcela" à Droixhe

C’est bien connu à Liège, Mehdi Carcela est un enfant de Bressoux-Droixhe. Le Belgo-Marocain carcela,standard,standard de liège,bressoux,droixhe,patrice lempereur,mehdi carcelareste en contact permanent avec son quartier d’origine malgré la distance..


C’est tout naturellement qu’il a accepté de donner son nom au futur terrain omnisports couvert de Bressoux-Droixhe, place de la Libération, lorsque Patrice Lempereur, président du conseil de quartier local, le lui a demandé. Pour les habitants, et plus particulièrement les jeunes, Mehdi reste une figure emblématique. Il a joué au Standard, LE club de la région, il a grandi ici, tout le monde le connaît. Il a percé dans le milieu footballistique et reste très populaire malgré qu’il soit parti en Russie, souligne Patrice Lempereur, président du conseil de quartier de Bressoux-Droixhe.


Mehdi Carcela soutient le projet avec grand plaisir.


Un endroit de rassemblement

Concrètement, le terrain aura des dimensions de 23 mètres sur 13. Il sera recouvert d’un gazon synthétique et couvert par un toit "design". Un éclairage particulier sera installé et les abords immédiats aménagés. En plus du terrain omnisports, il y aura donc également des bancs, des poubelles, des râteliers pour les vélos et une plaine de jeux pour les enfants. C’est donc un nouveau lieu de sport et de rassemblement qui verra le jour.


Le coût total des travaux est de 276.531, dont 257.320 subsidiés par le ministre des Sports André Antoine dans le cadre du programme Sports de rue. Le marché est déjà attribué. Il ne manque désormais plus que le permis de bâtir. Le collège de la Ville de Liège devrait se prononcer rapidement là-dessus. Cela ne devrait pas être un problème puisque le projet est porté par le bourgmestre Willy Demeyer et par Roland Léonard, l’échevin des Travaux, poursuit Patrice Lempereur.


Une fois ce permis attribué, on estime à deux mois et demi la durée des travaux.


Sollicité au début pour soutenir le projet, il n’aura fallu que quelques heures pour que l’ancien Standardman ne donne sa réponse positive.


Pour Mehdi Carcela, c’est là une occasion supplémentaire de s’investir à Droixhe. Il est d’ailleurs déjà le parrain du Conseil de quartier des jeunes et fait toujours l’impossible pour être présent à certaines de leurs manifestations.