23/04/2013

Braquage de la poste de Bressoux: un des auteurs (19 ans) interpellés

poste bressoux 1.jpgUn des cinq auteurs du hold-up commis lundi après-midi dans le bureau de poste situé rue Général de Gaulle, à Bressoux a été interpellé. Il s’agit de Richie, 18 ans d’Angleur.

Quatre individus masqués et armés ont fait irruption lundi en début d'après-midi dans le bureau de poste tandis qu'un cinquième faisait le guet. Les malfaiteurs ont dérobé le contenu des caisses, dont le montant est inconnu. L'un des malfaiteurs a mis son arme sur la tempe d'une cliente, âgée de 85 ans, faisant mine de tirer à trois reprises.

La victime qui s'est fait voler son sac et son GSM, est ensuite tombée sur le sol, en état de choc.

En quittant les lieux, les braqueurs ont encore arraché la sacoche d'une passante et ont tenté de car-jacker une voiture. La conductrice, les voyant arriver, a bloqué toutes les portes et les individus se sont enfuis à pied. Le peloton ani-banditisme de la police de Liège, arrivée rapidement sur les lieux, a réussi à appréhender un des auteurs, non loin de la poste. Il s'agit de Richie, 18 ans et domicilié à Angleur. Il a été déféré mardi au parquet de Liège.

21/05/2012

Réaction du Président du Conseil de quartier à la suite d'u braquage d'une pharmacie à Bressoux Droixhe

Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe a pris connaissance que ce lundi en fin d’après-midi, un individu est entré dans une pharmacie située à l’angle des avenues de la Croix-Rouge et de Nancy, dans le quartier de Bressoux-Droixhe. L’homme s’est d’abord fait passer pour un simple client, passant commande d’une boîte de médicaments à la pharmacienne.

Il a ensuite brutalement changé d’attitude, s’est immiscé derrière le comptoir et a braqué l’employée. Le malfrat a réussi à ouvrir la caisse et s’est emparé d’une somme d’argent indéterminée, avant de prendre la fuite à pied dans le quartier.

Mais la pharmacienne braquée n’était pas décidée à se laisser faire. Elle a poursuivi l’ipharmacie.JPGndividu dans les rues, jusqu’à finalement perdre sa trace à hauteur de la rue de Porto. La dame a ensuite appelé la police, qui est arrivée sur place en très grand nombre.

Agents du commissariat de quartier, mais aussi membre du PAB ont scruté tout le périmètre pendant de très longues minutes. Ils n’ont malheureusement pas réussi à mettre la main sur le malfrat.


Regrettant ce nouvel incident dans le quartier et qualifiant cet acte de banditisme dangereux et insupportable, le Président du Conseil de quartier voudrait à nouveau insister sur le fait que « Bressoux Droixhe n'était pas une terre non droit. Ce ne sont plus des quartiers où l'insécurité règne. Un fait divers de cette nature engendre la répulsion chez tout qui l'apprends ».

Patrice Lempereur espère que les auteurs de cette agression seront rapidement arrêtés et sanctionnés« Il faut poursuivre et persévérer afin d'arriver aux objectifs de lutte contre toute forme de délinquance et de non droit » .

21/02/2012

Réaction à la suite du braquage de la boucherie Simonis à Bressoux

Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe a pris connaissance que lundi en fin de journée,deux individus, le visage masqué par un foulard ont fait irruption à l’intérieur de la boucherie Simonis, située danBoucherie Simonis, Bressoux, braquage, réaction, Conseil de quartier de Bressoux Droixhes la rue de Porto à Bressoux. Armé d’un pistolet, l’un des deux a braqué un employé et l’a contraint à lui remettre le contenu de la caisse. Leur butin en poche, les deux malfrats ont pris la fuite à pied. Ils n’ont pas encore pu être arrêtés par la police.

Regrettant cet incident dans le quartier et qualifiant cet acte de banditisme dangereux et insupportable, le Président du Conseil de quartier voudrait à nouveau insister sur le fait que « Bressoux Droixhe n'était pas une terre non droit. Ce ne sont plus des quartiers où l'insécurité règne. Un fait divers de cette nature engendre la répulsion chez tout qui l'apprends ».

Patrice Lempereur espère que les auteurs de cette agression seront rapidement arrêtés et que tous les moyens seront mis en œuvre pour qu’une réponse judiciaire soit rapidement apportée à cette affaire : « que les circonstances de cette agression soient clairement exposées, que les responsabilités de chacun soient établies et qu’une peine à la hauteur de ces violences soit prononcée. Il faut poursuivre et persévérer afin d'arriver aux objectifs de lutte contre toute forme de délinquance et de non droit ».