17/07/2012

Opération Jobs d’Été 2012 à Bressoux Droixhe : 40 engagements dont 9 à l'Intercommunale d'Incendie de Liège et environs

 

DSC00260.JPG

Pour la dixième année consécutive, dans le cadre de l’opération Jobs d’été, plus d’une quarantaine de jeunes ont l’occasion de travailler sous contrat d’étudiant grâce au travail de prospection et au soutien logistique mis en place par le Conseil de Quartier de Bressoux Droixhe.

Plusieurs entreprises ont renoncé, cette année, à engager des jobistes cet été. Certains secteurs sont plus touchés que d'autres. "C’est 20 % de moins que l’année passée. La demande est moindre cet été. C’est ce qui ressort de tous nos contacts avec nos partenaires » précise Patrice Lempereur, le Président du Conseil de quartier.


Bressoux Droixhe est un quartier cosmopolite qui se profile trop souvent comme « zone problème » de la région liégeoise. Et pourtant, là comme ailleurs, la majorité des jeunes ont la volonté de « s’en sortir », de poursuivre des études et, comme de juste, de travailler pendant les vacances pour subvenir à leurs besoins et se constituer une petite cagnotte d’argent de poche.

Problème : même en laissant de côté la discrimination à l’emploi, l’obtention d’un travail dépend pour beaucoup de la qualité des documents transmis (CV, lettre de motivation,…) et de l’assurance du candidat lors du premier entretien d’embauche, véritable casting casse-tête pour le postulant mal formé. Pour aider les jeunes à préparer ce parcours du combattant, le Conseil de quartier a mis en place une permanence où ils peuvent s’exprimer et développer des solutions pour surmonter les obstacles qu’ils rencontrent au quotidien. L’opération « Job d’été » consiste à nouer des partenariats avec les institutions mais aussi des entreprises. Le Conseil de quartier sélectionne les CV pour ensuite les envoyer dans les secteurs les plus appropriés et joint au dossier une lettre de recommandation personnalisée valorisant le jeune postulant.

Par cette initiative, le Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe a un but précis : rétablir l’égalité des chances pour tous dans une société où même le travail d’étudiant devient difficilement trouvable.


« Ce type de job ouvre la porte à l’expérience professionnelle. Nous ne comptons plus les cas où les étudiants ont été engagés ultérieurement à durée indéterminée », commente Patrice Lempereur, qui a sollicité tous azimuts les forces vives politiques et économiques de la région.


Cette année, le Conseil de quartier a noué un partenariat avec des Cabinets ministériels et départements fédéraux, la Province de Liège et son Domaine provincial de Wégimont, des hôpitaux publics, Solidaris, l’Intercommunale d'Incendie de Liège et environs, Intradel, la Poste, sans oublier de nombreuses sociétés privées comme Sita, Gestanet, Carrefour, Sodexho, Delhaize, Makro, Red Market et les agences d'intérim Trace et Lem.