02/04/2013

33 mois de prison pour le chauffard de Bressoux

Bressoux, chauffard, Thami Rabi, Marcelino Gallego-Arjona, accident mortel, alcool, prisonLe 17 janvier 2013, le tribunal de police condamnait Thami Rabi (37), de Liège, à 39 mois de prison ferme, 6.000 euros d’amende et six ans de déchéance de son droit de conduire. Multirécidiviste en matière de roulage, il avait été reconnu responsable d’un accident mortel. Il a interjeté appel. Une opposition jugée, la semaine dernière, devant le tribunal correctionnel. Les amendes et les déchéances ont été confirmées. En revanche, la peine de prison passe de 39 à 33 mois.

Thami Rabi avait causé, le 12 novembre 2012, à 6h09, un accident dans lequel Marcelino Gallego-Arjona avait perdu la vie. Lors de l’accident survenu au pont de Bressoux, à Liège, Rabi avait près de 2g d’alcool dans le sang. Il avait brûlé un feu dans sa phase rouge, il adoptait une vitesse inadaptée en agglomération et il était sous le coup d’une déchéance de son droit de conduire suite à l’une de ses six condamnations par le tribunal de police. Une déchéance qui n’empêchait nullement Thami de s’installer derrière le volant de sa BMW cabriolet et de consommer de l’alcool. Avec les conséquences dramatiques que l’on connaît.

Retrouvez notre reportage complet dans La Meuse de ce mercredi et dans nos éditions en numérique .

18/01/2013

Bressoux : deux ans après le décès tragique de Mélissa

pont bouhay.jpgCe samedi 19 février, il y aura deux ans jour pour jour que la jeune Melissa Bessad décédait tragiquement, renversée par une voiture sur le pont du Bouhay à Bressoux. Vers 18 heures, un accident avec délit de fuite ayant provoqué le décès de la jeune Melissa qui traversait la chaussée à pied était survenu sur le pont du Bouhay à Bressoux/Liège. Le véhicule en cause venait de la rue Winston Churchill et a pris la fuite en direction de Droixhe.

L'enquête permet d'établir que le véhicule impliqué est de teinte gris clair, de type monospace ou de type haut comme une camionnette légère. Le Président du Conseil de quartier Patrice Lempereur fait le point sur le sujet. « L’enquête confiée à la police de Bressoux-Droixhe est toujours une priorité et les policiers sont déterminés. Deux véhicules sont recherchés : un véhicule de teinte gris clair, selon l’Institut National de Criminalistique et de Criminologie, serait la piste la plus formelle. Une camionnette monospace évoquée par le médecin légiste serait également recherchée ».

Depuis deux ans, quelques riverains ont appelé la police pour livrer leurs témoignages. Autant d'éléments qui sont vérifiés avec rigueur afin de ne pas passer à côté d'une piste importante.

L’ensemble des témoignages sont minutieusement vérifiés. Il s’agit là d’une priorité au niveau roulage et du Parquet de Police. Tous les éléments au niveau du Commissariat sont collationnés et transmis au Magistrat de référence, le Premier Substitut Rasir. L'avis de recherche est toujours bien présent sur le site de la Police fédérale "Si vous avez des informations à donner sur les faits relatés, veuillez prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit: 0800/ 30.300"

Par ailleurs, sous le coup de l’émotion, l’idée avait été avancée de mettre le lieu du drame en exergue afin de rendre hommage à la mémoire de Melissa, par la pose d’une stèle. Afin de ne pas raviver sans cesse la douleur causée par ce drame, les parents ont préféré d’abord effectuer leur travail de deuil, et ensuite réfléchir à la meilleure manière de perpétuer le souvenir de leur enfant. En outre, ils demandent que les Services de Police effectuent plus de contrôles de vitesse dans le quartier, ce qui a été exhaussé. « Il faut dire qu’avec le retour des beaux jours, le risque que des véhicules multiplient les manœuvres dangereuses en faisant crisser les pneus dans le quartier est bien réel. Ces rodéos nocturnes avec dérapages et slaloms dans les rues de Bressoux Droixhe avaient choqué et surpris par leur ampleur l’année dernière« explique le Président du Conseil de quartier.

16/11/2012

Crash au pont de Bressoux: la victime inhumée

crash.jpgMarcelino Gallego-Arjona, ce vigile de 44 ans tué lundi lors d’un crash au pont de Bressoux, a été inhumé vendredi dans l’intimité au cimetière de Grâce-Hollogne. Ses cinq frères et son papa, tous ses proches, mais aussi ses collègues de G4S où il travaillait comme vigile, et ses amis motards, l’ont accompagné jusqu’à sa dernière demeure.