11/03/2016

Hommage à Sainte Maggy ce 9 mars au cimetière de l'Egalité…

 

0.jpgDepuis un siècle, sa tombe fait l’objet d’une dévotion populaire…

En décembre 1915, Maggy Lekeux, institutrice de son état, dévouée aux plus pauvres annonçait à ses parents qu’elle échangeait sa vie afin que ses 3 frères envoyés sur le front, reviennent vivants… Le 8 mars 1916, la jeune fille décidait de se coucher dans le lit de ses parents en ayant prévu tous les détails de ses obsèques. Le médecin dépêché sur place ne constate rien d’anormal au niveau de sa santé… Le lendemain, Maggy 2.jpgLekeux décédait entrait dans la légende…
 
Depuis lors, la tombe de celle qui se consacrait corps et âme aux pauvres et notamment aux mineurs flamands qui vivaient dans une précarité sans pareil, fait l’objet d’une dévotion populaire. Des bénévoles entretiennent ainsi la tombe de Maggy, la décore et viennent y prier…A la demande de nombreux habitants de la commune, Thomas Cialone, le Premier Echevin en charge de la Culture et du Patrimoine a fait réaliser une plaque rappelant l’histoire de Maggy Lekeux et que la dévotion dont faisait l’objet sa tombe était loin d’être terminée. Pour rappel, cette tombe est située au cimetière de l’Egalité à Ans.
8.jpg
 
L’abbé Joel Spronck, a évoqué lors de son discours l’histoire de cette femme qui s’est consacrée aux autres, tout en rappelant la situation actuelle par rapport à la problématique des migrants qui vivent dans des camps dans des conditions inhumaines.
Stéphane Moreau, le Bourgmestre d’Ans, ainsi que les Echevins Henri Huygen, Robert Grosch, le Président du Conseil Francy Dupont, les Conserillers communaux Fernand Gingoux et Julien Peters, le Conseiller au CPAS Yves Parthoens et Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier d'Ans Coteaux étaient présents à cet événement populaire de même qu’une soixantaine de personnes.

Les commentaires sont fermés.