23/12/2013

Réaction à l’article « Bressoux, où il est difficile d’encore se sentir chez soi », publié par Le Peuple (Fondation Populaire)

réaction, article, Bressoux, où il est difficile d’encore se sentir chez soi », Le Peuple, Fondation Populaire, Marie-Hélène Collège, Bressoux Droixhe, Patrice Lempereur, lepeuple.be
http://www.lepeuple.be/libre-expression-bressoux-ou-il-est-difficile-dencore-se-sentir-chez-soi/
Je ne pensais pas que pareil article, rédigé à charge, aurait encore sa place dans les médias ; pour peu, on se croirait revenu à la grande époque des partis extrémistes « Agir » ou « Front National » particulièrement actif sur Bressoux-Droixhe.

Force est de constater que la bête somnole et qu’il faut rester vigilant.

Depuis hier, je reçois des dizaines d’appels de citoyens bressoutois de toutes origines, s’offusquant de l’article nauséabond publié sur les réseaux sociaux.

Madame Marie-Hélène Colleye, signataire du « réquisitoire » décharge son venin sur le quartier et ses habitants. Il est fait état de calomnies, mensonges, de mépris à l’égard des Elus locaux, des Policiers, des associations culturelles et sportives et de toutes les personnes actives sur le terrain, à l’écoute des habitants de ce quartier où il fait bon vivre mais où tout n’est pas parfait, certes ; mais des gens travaillent pour améliorer le quotidien de tous.

Ce n’est pas ce genre de brûlot qui va améliorer quoi que ce soit à la veille de Noël célébrée par tous, en tant que période de partage et de soutien aux plus démunis.

J’invite Madame Colleye à prendre contact avec moi afin qu’elle puisse se rendre sur le terrain et constater que les Mosquées sont modérées et les Imams tolérants, apaisants, ne souhaitant que le mieux vivre ensemble pour tous. Elle pourra aussi constater que les habitants se promènent et font leurs achats à leur libre convenance. Que les habitants belges y vivent depuis plusieurs générations, car il s’y sentent bien.

Je termine en pensant que ce genre d’article plaira sans doute aux personnes, qui comme elle, ont choisi la voie de l’intolérance, du populisme et de la caricature pour asseoir des positions politiques que l’on croyait révolues ou d’un autre âge.

 

Patrice Lempereur

Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe

http://www.lepeuple.be/libre-expression-bressoux-ou-il-est-difficile-dencore-se-sentir-chez-soi/

Commentaires

il n'est pas question d'être intolerants ou populiste, mais force est de constater que bressoux a changé.Il y fait sale, bruyant, des gosses en age d'école primaire,pas des ados, trainent a longueur de journée et de soirée dans la rue,la police ferment les yeux

Écrit par : streveler | 24/12/2013

Les commentaires sont fermés.