14/07/2013

Le Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe Patrice Lempereur tient à réagir à la suite de la pétition qu'il a reçu des riverains des tours de Droixhe qui se plaignent de ne pas pouvoir dormir à la suite du Festival des Ardentes à Liège

ardentes2010.jpgLe Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe Patrice Lempereur tient à réagir à la suite de la pétition qu'il a reçu des riverains des tours de Droixhe qui se plaignent de ne pas pouvoir dormir à la suite du Festival des Ardentes à Liège. Il tient à expliquer le phénomène.
 

"Une constatation qui peut paraitre étonnante en raison des 500m à vol d’oiseau qui séparent les immeubles de Droixhe du site du festival". explique Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe qui poursuit  "Mais c’est justement parce qu’ils habitent en hauteur, où moins d’obstacles freinent la propagation du son dans l’air qu’au ras du sol, que ces habitants ont autant entendu les basses… et uniquement celles-ci. En effet, les sons de basses fréquences sont plus lentement absorbés par l’air que ceux de hautes fréquences. Voilà pourquoi, quand on entend de la musique au loin, on n’entend que les basses et non les aigus".
  
Les Ardentes devront déménager
 
"Mais que les habitants de Droixhe se rassurent. Dès l’année prochaine, le festival des Ardentes devra trouver un nouvel emplacement. Le parc Astrid et le Hall des Foires de Coronmeuse, où il se déroule maintenant, vont en effet être le théâtre d’importants travaux dans les années à venir. La non-désignation de Liège pour accueillir l’expo 2017 n’a pas eu d’impact sur deux des projets nés de cette dynamique : le tram et l’éco-quartier à Coronmeuse. Le site aux abords du parc Astrid devrait donc être pour longtemps en chantier, histoire de voir pousser plus de 1000 logements écologiques dans un quartier complètement transformé" conclut Patrice Lempereur.

Commentaires

Nous habitons sur les hauteurs de Bressoux, à proximité de la Place Cardinal Mercier. Soit à +/- 5 km des ardentes.
Impossible de dormir la fenêtre ouverte ou de rester dans son jardin.
Il n'y a pas que dans les tours de Droixhe que le prblm se pose mais dans tout Bressoux, Herstal et le quartier Saint Léonard.
Et on n'ose penser à ce que doivent vivre les habitants de Coronmeuse.
Il est bien certain qu'un jour cela va se terminer par de gros incidents. Il suffit d'écouter la population de ces zones sinistrées.
Le seul résultat tangible est la création d'un sentiment d'hostilité croissant.

Ce qui le plus inconcevable est , que sous le couvert d'évènements culturels, l'administration communale de Liège affiche un mépris le plus total de la santé de la population. Cela ne durerait que 4 jours, soit. Mais en 2011 nous avons eut droit à 36 jours de concert à cet endroit ( faut le faire ).

Le quartier de Coronmeuse se désertifie et plus personne ne veut racheter les immeubles mis en vente.
D'accord pour un festival. Mais il y a d'autres lieux que dans une zone à forte densité de population. L'espace du trilogiport, par ex...( bientôt en chantier ).

Écrit par : Morgenthal | 14/07/2013

ces gens se plaignent des "ardente" que faut-il dire des quads moto et voitures qui ne cesse de slalomer dans nos rue là tout le monde se tait !!!!

Écrit par : hydendal jean marie | 14/07/2013

Vu sur RTBF.be

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_les-ardentes-toutes-les-solutions-possibles-en-2015?id=8048269
------
Pétition à cause des nuisances sonores

Une pétition signée par une soixantaine d'habitants du quartier de Bressoux-Droixhe, proche du site des Ardentes, crée la polémique. Les riverains se plaignent des nuisances sonores et des nuits perturbées. Les organisateurs se disent soucieux du problème.

Patrice Lempereur, président du conseil de quartier de Bressoux-Droixhe, a reçu cette pétition signée par plusieurs habitants des tours de Droixhe. "Celles et ceux qui logent à partir du 4e ou 5e étage ont entendu durant tout le festival les basses qui sont plus lentement absorbées par l'air, d'autant qu'aucun obstacle ne freine la propagation du son dans l'air", observe-t-il.

Le président du conseil de quartier, qui répète son soutien à ce genre de manifestation, espère qu'une solution pourra être trouvée pour l'édition 2014 qui s'annonce être la dernière sur l'actuel site.

Du côté de l'organisation du festival, on ne nie pas que des plaintes sont survenues jeudi "et que la police de l'environnement s'est rendue sur le site". Des mesures ont été prises pour enrayer le phénomène "amplifié par le vent", estiment les responsables des Ardentes.

Ceux-ci rappellent que la musique a été stoppée vendredi et samedi, sur l'Open Air, dès 00h30 et que des directives ont été données aux ingénieurs du son pour atténuer le bruit. Les organisateurs se disent "attentifs au problème qu'il faudra bien cerner".

Ils rappellent aussi que le nombre de plaintes pour nuisances sonores ont été minimes en huit éditions. Si elles ont toujours existé au sein du quartier de Bressoux-Droixhe, il s'agit du premier acte réellement posé par rapport au problème, ajoute Patrice Lempereur, le président du conseil de quartier.
------

Écrit par : Morgenthal | 14/07/2013

Les commentaires sont fermés.