05/09/2012

La Ville de Liège investit dans un terrain à Bressoux… mais il faut dépolluer !

art_202372.jpgLe site de l’Expo 2017 à Coronmeuse représente 25 hectares, soit une superficie imposée par le BIE. Ce site accueillera uniquement les pavillons des pays exposants, certains parkings, les infrastructures Horeca et les services de l’expo. Il convenait donc d’y adjoindre une autre zone suffisamment vaste pour héberger tant la FIL qui ne peut rester à Coronmeuse, que la zone logistique de l’expo et les parkings navettes et bus amenant le public à l’exposition.

Entre temps, le projet tram a déterminé le site de Bressoux comme le lieu d’implantation de son centre de maintenance et son parking relais de 800 places assurant la multimodalité autoroute E25 – Tram et arrêt ferroviaire Bressoux.

L’espace nécessaire correspond aux terrains de l’ancienne gare aux marchandises de Bressoux.

Ainsi, en rive droite, la Ville de Liège doit prendre un droit réel sur l’ensemble des terrains de l’ancienne gare (environ 20 ha) et sur une bande de terrain permettant de relier cette zone à l’autoroute E25.

Dès lors, le Collège de la Ville de Liège a proposé au Conseil communal de procéder à l’acquisition des droits réels sur une partie des terrains situés à Bressoux.

Pour ce faire, la Ville a sollicité, en avril 2012, une offre de la SNCB et a mandaté un notaire pour procéder à l’évaluation de ces terrains. En juillet dernier, le Collège a reçu l’évaluation notariale qui a permis de confirmer la quasi-concordance des offres et des évaluations.

Toutefois, ces terrains font actuellement l’objet d’études de sol par la SPAQuE. Ils sont effectivement tous pollués à des degrés divers. La condition d’acquisition et de prise de bail emphytéotique posée par la Ville est en effet que ces terrains soient entièrement dépollués via un budget de la SPAQuE.

Le Collège ayant obtenu cette garantie a proposé au Conseil de prendre via un bail emphytéotique un droit réel sur ces différents terrains.

Les commentaires sont fermés.