25/06/2012

les musulmans de Bressoux nettoient le quartier

 

Bressoux (2).jpg

Ce samedi se déroulait l’opération « Quartier propre » menée par d’autres musulmans.

Nasreddine Moussaoui, le président du Centre islamique et culturel de Liège,à l’origine de cette opération, explique: « En fait, il ne s’agit pas du tout, pour nous, d’une réaction aux informations parues ces derniers jours. En effet, nous menons l’opération « Quartier propre » depuis huit ans, chaque fois le troisième samedi du mois de juin. »

Quel est l’objectif de cette opération et en quoi consiste-t-elle ? »Eh bien, dès 8 heures du matin et jusqu’à midi, avec une vingtaine de bénévoles, dont certains très jeunes, nous sillonnons les rues du quartier et nous ramassons tout ce qui traîne pour rendre au quartier un aspect plus propre. Nous plaçons tout dans des sacs-poubelle qui nous ont été fournis par la Ville de Liège. À l’origine, l’opération est née parce que, en rencontrant de nombreux habitants du quartier, nous nous sommes rendu compte que les deux préoccupations qui revenaient le plus souvent dans la conversation étaient la sécurité et la propreté. »

Ce samedi matin, ce sont encore des dizaines de sacs-poubelle qui ont été remplis de détritus divers, puis entreposés sur la place de la Résistance en attendant d’être enlevés par les services de la Ville.

dialogue et ouverture

Et l’image négative produite par la présence d’extrémistes musulmans dans le quartier ?

Nasreddine Moussaoui: « ous devons tous nous sentir concernés. La semaine dernière, à la mosquée, l’imam a bien résumé cela en disant « Toute l’humanité est embarquée dans un même bateau. Si un seul être humain se met à percer des trous dans la coque, c’est toute l’humanité qui coulera. »

Cela veut dire que nous devons tous nous sentir solidaires. Pour ce qui nous concerne, nous prônons le dialogue, le respect de l’autre, la complémentarité des cultures. Le Centre islamique est un lieu ouvert à tous. »

Une chose est sûre, en tout cas: les habitants non musulmans du quartier que nous avons rencontrés sur place samedi matin étaient tous ravis de cette initiative.

C’est aussi une manière de montrer que tous les habitants peuvent vivre en harmonie, même si ce n’est pas toujours simple

D’ailleurs, en fin de matinée, chacun a pu participer à un barbecue – « halal » assurait le cuistot - offert à tous sur la place de la Résistance, accompagné de thé à la menthe ou de jus de fruit.

Les plus jeunes bénévoles préféraient, quant à eux, un sachet de chips...

Les commentaires sont fermés.