29/03/2012

20 places pour la jeunesse de Bressoux Droixhe à la rencontre Liège Basket contre les Spirou

basket.jpg

Afin de permettre à des jeunes du quartier de Bressoux Droixhe d’assister à des rencontres de Liège Basket, le Conseil de quartier de Bressoux Droixhe a obtenu le partenariat de Christophe Lacroix, Député provincial en charge des Sports et de Tecteo.

 
« Intéresser les jeunes de Bressoux Droixhe à des rencontres de renommées pour leur permettre de prendre goût et pourquoi pas s’initier à ce sport qui est le basket est un plus pour leur épanouissement »   souligne Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier.


Les jeunes désireux d’assister à la rencontre du mercredi 18 avril, à 20h30’ au Country Hall, peuvent s'inscrire via mail : cqbressoux@hotmail.com en y mentionnant leur nom, prénom, adresse complète, numéro de téléphone et date de naissance.   Les places seront envoyées par courrier.

Réaction à l’attaque d’un bus à Droixhe

Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe a appris avec stupeur et tristesse le fait qu’une bande de jeunes a attaqué un bus de la ligne 18 ce mercredi soir, place Louis de Geer, dans le quartier de Droixhe, à Liège.

Un bus de la ligne 18 qui circulait ce mercredi en fin de journée dans le quartier de Droixhe a été la cible d’une attaque d’une bande de jeunes. Ceux-ci ont lancé des pierres en direction du véhicule. Personne n’a été blessé, mais plusieurs vitres ont été brisées.

Une bande de jeunes a attaqué un bus de la ligne 18 mercredi soir, place Louis de Geer, dans le quartier de Droixhe, à Liège. Le bus était à l’arrêt lorsque des individus ont lancé des pierres vers le véhicule, dont des vitres ont été brisées.

Le chauffeur a immédiatement démarré et la police a été prévenue. On ne déplore aucun blessé.

Les recherches pour retrouver les individus sont restées vaines.bus droixhe.JPG

Le Président du Conseil de quartier regrette que des bandes de jeunes de Bressoux Droixhe s'attaquent aux bus.

« Nous devons continuer à avoir un dialogue objectif et constructif avec les jeunes. Nous sommes à la recherche d'éléments, d'informations et nous essayons  toujours de trouver ensemble les moyens de générer une pacification » poursuit Patrice Lempereur.

« Ces incidents surviennent bien que tous les efforts soient entrepris tant de la part de la Ville, du Conseil de quartier que des nombreuses associations pour tenter de diminuer les tensions qui pourraient surgir suite à un éventuel malaise palpable dans nos quartiers. Tout doit être mis en œuvre pour stopper la spirale de la violence et de la répression. Par conséquent,  je veillerai, plus que jamais, à intensifier mes efforts de pacification au sein du quartier de manière à renforcer le dialogue entre les jeunes et les institutions ».

Il faut cependant admettre que ces problèmes de délinquance urbaine sont récurrents mais ne sont l’apanage que d’une minorité de jeunes du quartier.  Il est aussi bon de rappeler que ces actions sont punissables et que les forces de l’ordre mettront tous les moyens nécessaires afin de punir les coupables.

 

24/03/2012

En ces premiers beaux-jours, à Bressoux Droixhe, on a mieux à partager que le bruit"

 

bressoux-bruit.jpg

 

A Bressoux Droixhe, le Conseil de quartier est régulièrement interpellé au sujet de conflits de cohabitation. Notre rôle est notamment de « renforcer la cohésion et l'entente entre les habitants »


Que ce soit aux abords du parc de Droixhe, sur les places de Bressoux, dans les rues ou près des immeubles de logements sociaux, il n'est pas rare de croiser les jeunes du quartier qui se retrouvent pour manger un bout, parler, écouter de la musique...


Rien de mal à cela ! « Mais cette situation peut vite dégénérer en conflits lorsque les sachets de frites et les canettes jonchent le sol, que le bruit empêche les riverains de fermer l'œil avant une heure du matin, et que le phénomène « de bande » crée un sentiment d'insécurité, spécialement auprès des plus âgés » souligne le Président du Conseil de quartier Patrice Lempereur.

Les services de police reçoivent régulièrement des plaintes pour tapage nocturne, surtout pendant les mois d'été, provoqués notamment par de la musique et des cris intempestifs.

Face à cette problématique citoyenne, le Conseil de quartier a voulu lancer, en ces premiers beaux jours, une campagne de sensibilisation avec comme slogan "A Bressoux Droixhe, on a mieux à partager que le bruit" Les affiches seront placées aux différents endroits fréquentés du quartier.

Aussi, afin de répondre à une demande de riverains, mais aussi de jeunes, Patrice Lempereur, Président du Conseil de quartier insiste sur le fait « qu'il est bien plus valorisant pour les jeunes d'avoir un endroit qui leur est réservé pour se réunir, discuter, réfléchir et créer des liens. Encadrés, les jeunes peuvent aussi développer des projets et activités, participer de manière active à la vie sociale et culturelle de leur quartier et ainsi, se sentir responsabilisés ».