03/03/2012

Le site des tours Croix Rouge n’est plus sécurisé à Droixhe : le Conseil de quartier réclame des mesures urgentes

Informé par des riverains inquiets, le03 03 2012 010.JPG Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe Patrice Lempereur s'est rendu sur le site Croix Rouge.  Il a immédiatement demandé aux autorités, tant de la Ville que de Filiale Immobilière Publique qui gère les opérations de requalification du site, de renforcer la sécurisation du site Croix Rouge. Profitant de son passage sur le site, il a, avec l'aide d'habitants, refermé les barrières donnant accès aux bâtiments.

En effet certaines barrières font soit défaut ou ont été tout simplement ouvertes, ce qui représente un réel danger. L'entrée des trois tours croix rouge sont de nouveau accessible à n'importe qui.03 03 2012 009.JPG

Même si ces nombreuses barrières font mauvais effet, elles assurent la sécurité, la salubrité et l’hygiène avenue de la Croix Rouge, d’où son intervention pour que ce dispositif de sécurité soit replacé rapidement, d’autant plus que les enfants jouent sur la plaine de jeux proche du site.

Le placement de ces barrières évite également que des visiteurs en tout genre se rendent dans les parties désaffectées des trois bâtiments (anciennes écoles, pavillons et buildings) mais également que des déchets ne soient déposés sur les parcelles et parkings de ces bâtiments vides.

03 03 2012 008.JPG"Plus grave, les entrées des trois buildings sont accessibles, ce qui permets à n'importe qui d'y avoir accès.  Sur place, le spectacle est dangereux et désolant.  Les murs bloquent l'accès ont été démontés bloc par bloc, les cages d’ascendeurs sont démontées mais leurs entrées sont accessibles, ce qui représente un danger de tomber dans le vide, certains appartements sont squattés, il y a des morceaux de vitres entières qui pourraient se décrocher et blesser un enfant qui jouerait sur le site !"  poursuit Patrice Lempereur.03 03 2012 007.JPG

“Ce n'est pas idéal comme spectacle, dit Patrice Lempereur, vu la présence de barrières pratiquement sur tout le site de Droixhe, mais pour la sécurité, il n'y a pas de solution miracle. Il faut absolument reconstruire des murs afin d'obstruer l'entrée des trois tours qui sont toujours debout ! ».

Les commentaires sont fermés.