14/02/2012

Un lieu de recueillement pour le petit Yusuf Celik à Droixhe

Yusuf Celik.jpg

Le 21 octobre 2000,  le petit Yusuf Celik succombait à ses blessures après avoir reçu sur le crâne un marteau provenant d’un appartement inoccupé d’une tour de l’avenue de la Croix-Rouge à proximité du building où vivaient ses parents. L’enfant de dix ans, d’origine kurde, se trouvait alors à une dizaine de mètres du bloc 9.

« Une vive émotion s’était manifestée dans le quartier et rapidement le Conseil de Quartier de Bressoux Droixhe avait demandé qu’un périmètre de sécurité soit installé autour des buildings, d’où la présence de barrières quadrillant le site » se souvient Patrice Lempereur, le Président du Conseil de quartier de Bressoux Droixhe.

Justement ému par cet accident tragique, le Conseil de Quartier avait décidé de mettre le lieu du drame en exergue afin que les habitants du quartier viennent se recueillir. Cet endroit, constamment fleuri,  ainsi qu’un arbre marquent le lieu en souvenir.

A la demande de la famille Celik et dans un élan de solidarité interculturelle, une stèle commémorative va être installée.

Les commentaires sont fermés.