23/12/2011

Jets de pétards intempestifs dans le quartier de Bressoux Droixhe : la police va intensifier les contrôles

La fin de l’année approche, et l’utilisation des pétards et feux d’artifices s’intensifie, aux quatre coins de Liège. « À Bressoux, les habitants sont excédés », rapporte Patrice Lempereur, président du conseil de quartier, qui a demandé au bourgmestre Demeyer et au chef de corps Christian Beaupère de prendre des mesures sur le terrain. « Je sollicite que la commercialisation des pétards ou de tous autres artifices dangereux et sonores soit interdite ». Il souhaite également une intensification des contrôles auprès des utilisateurs et des commerçants.

« La période est propice à cette problématique, mais nous agissons toute l’année », déclare Daniel Renwa, directeur du plan zonal de sécurité. Des actions de préventions sont organisées dans les écoles du centre et de la périphérie, « pour donner des informations quant aux dangers de l’utilisation de ces produits qui ne sont pas des jouets », et une brochure a été éditée.

Au-delà de la prévention, l’utilisation des pétards et feux d’artifices est réglementée par des arrêtés royal et communal. « Cela nous permet d’agir et de rédiger des PV si nécessaire, précise Daniel Renwa. D’année en année, nous intensifions les contrôles. l’ensemble des policiers est sensibilisé à cette problématique. »

Il rappelle notamment qu’il est interdit de vendre ces produits aux moins de 16 ans, qu’il est interdit d’utiliser des pétards Petards-et-feux-d-artifice.jpgsur la voie publique et que selon les situations, la législation sur le tapage nocturne peut être évoquée.

Les commentaires sont fermés.